« Survivre » au resto avec un bébé

Photo : iStock

Croyez le ou non, je crois que je suis rarement autant allée au restaurant que depuis que j’ai accouché. Je vous rassure tout de suite, pas 2 jours après avoir accouché hein, parce que comme tout le monde, les premiers jours se résumaient à rêver de passer mes journées en pyjama en espérant dormir plus de 5h à la suite (avec un bébé accroché à mes seins). Mais très rapidement, nous avons recommencé à sortir et comme j’ai eu la chance d’avoir un bébé tranquille et un capital sommeil pas trop entamé nous avons décidé de profiter de mon congé et de celui de mon chum pour se payer la traite de temps en temps (c’est bon pour le moral et ça nous évitait de cuisiner. CQFD)

Avant d’avoir ma fille, j’imaginais une sortie au resto avec un bébé comme une sorte d’expédition de l’enfer qui allait invariablement se terminer avec un bébé hurlant, un repas avalé en quatrième vitesse, mortifié, sous le regard furax des autres clients. Et bien pas du tout, figurez-vous (enfin pas tout à fait). Alors pour tous ceux qui seraient frileux à l’idée de sortir au restaurant avec leur bébé voici quelques conseils.

  • N’ayez pas peur!
    De notre côté, il était important pour nous de continuer à sortir malgré l’arrivée de notre fille et de l’habituer très jeune à être dans des environnements différents.
    Pour chaque resto que nous avons fréquenté (du restaurant un peu plus chic au petit boui-boui de quartier), nous avons à chaque fois eu droit au même accueil bienveillant et sympathique de la part des restaurateurs et des serveurs.
    Les familles sont des clients comme les autres et pour avoir discuté avec un gérant de restaurant, celui-ci déplorait de ne pas avoir plus de parents avec enfants dans son restaurant.
    Pour l’allaitement, lorsque j’ai eu à le faire, je n’ai jamais eu le moindre regard désapprobateur (encore heureux…) ni la moindre remarque désagréable de la part des autres clients. Là encore c’est plutôt bienveillance et regard attendri.
  • Sortez-les tout petits!
    Profitez de sortir lorsque votre enfant est encore bébé (et qu’en gros, 95% de son activité journalière consiste à dormir), n’ayez pas peur de les sortir tout petits, vous aurez ainsi plus de chance que votre rejeton dorme tout le long du repas (ce qui est arrivé durant la plupart de nos sorties). Moins évident à 1 ou 2 ans, lorsqu’ils commencent à marcher et à vouloir toucher à tout et courir partout.
  • Allez-y le midi
    Profitez de ne pas travailler pour aller au resto le midi. De plus en plus de restaurants proposent désormais des tables d’hôtes le midi (souvent plus économiques que les plats à la carte du soir). En plus, l’ambiance y sera souvent moins guindée, le resto parfois moins achalandé et les serveurs plus disponibles et plus détendus.
    Pour le souper, profitez-en pour y aller pour le premier service vers 18h, il y a souvent moins de monde (et de bruit) et comme ça vous serez rentrés pas trop tard pour vous mettre en pyjama et glaner quelques heures de sommeil 😉
  • Annoncez-vous!
    Avant de nous présenter nous avons à chaque fois pris la peine de réserver et de spécifier que nous serions avec un bébé et une poussette (on en profite au passage pour demander si il est possible d’être placé dans un coin plus tranquille où on dérangera moins avec la poussette). Si vous sentez le restaurateur frileux et réticent à l’idée de vous recevoir avec votre bébé, passez votre chemin, tant pis pour lui, il vient de perdre 2 clients.
  • Partez équipés
    Même avec un bébé tranquille, on n’est pas à l’abri d’une crise ou d’un accident (c’est du vécu). Même si vous ne voulez pas débarquez avec la moitié de votre table à langer, partez tout de même avec le minimum syndical pour le nourrir ou le changer sur place (au passage, vous seriez surpris de voir que beaucoup de restaurants sont équipés de table à langer sinon un coin de meuble ou de lavabo fera l’affaire). Un bébé qui a besoin d’être changé ou qui a faim et tout de suite moins mignon et patient…je ne vous apprends rien.
  • Et enfin.. le conseil le plus lucratif: prévoyez de quoi faire la quête
    Afin de pouvoir financer une partie de votre repas, prévoyez un petit chapeau que vous déposerez à côté de votre bébé et faites payer 2 dollars à chaque client qui voudra regarder votre bébé (particulièrement efficace avec les mamies et les femmes enceintes), croyez moi ça marche du tonnerre et si vous êtes chanceux (et que votre bébé est particulièrement mignon) vous pourrez facilement rembourser votre bouteille de vin grâce à votre enfant. Ben quoi, ça sert à ça les enfants, non?
    Je plaisante évidemment, n’appelez pas la DPJ tout de suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *