En bref et en images #6

Me voici de retour après quelques jours de repos qui m’ont fait le plus grand bien. J’en ai profité pour me déconnecter un peu, toutefois voici quelques nouvelles et actualités dont j’ai entendu parlé.
Donc cette semaine, j’ai:

Applaudi l’initiative que Jamie Oliver vient d’instaurer dans ses restaurants. Toujours dans la même lignée que son combat contre la mal-bouffe, le chef vient d’instaurer une taxe supplémentaire sur le prix des sodas vendus dans ses restaurants. Et non, le chef n’ira pas se mettre ces bénéfices dans les poches puisqu’il prévoit de tout reverser à l’association caritative Sustain qui milite pour de meilleures alimentation et une agriculture.
Pour en savoir plus.

334678-des-canettes-de-soda

Lu avec attention ce compte rendu d’une journée à Vinexpo 2015 qui met de l’avant l’essor du marché américain. Premiers consommateurs au monde, les Américains ont soif de vin et le font savoir.
Pour en savoir plus.
VINEXPO-20151

Découvert en détail les mythes et réalités de l’alimentation japonaise. Entre tradition et américanisation on en apprend davantage sur le régime nippon souvent cité comme un exemple en terme d’alimentation santé.
Pour lire l’article au complet.

Photo: Koji Sasahara Associated Press
Photo: Koji Sasahara Associated Press

– Encouragé le défi #boirelocal lancé par Julie Aubé.
Le but? Profiter de l’été pour promouvoir et encourager la consommation de breuvages locaux (alcoolisés ou non). Vive la consommation locale!Pour des idées de boissons et breuvages 100% québécois, suivez le compte Twitter de l’initiative.

Bonne semaine!

Posted in Vie

En bref et en images #5

Nouveau point sur les dernières actualités alimentaires. Donc, cette semaine j’ai:

Appris que le meilleur vin du blanc serait sud-africain.Ce chenin blanc 2013 issu de la Réserve familiale de Kleine Zalze a été couronné par le jury du prestigieux Concours mondial de Bruxelles.
À vrai dire je ne suis pas si surprise tant l’Afrique du Sud produit de plus en plus de vin de qualité. Les vins du Nouveau-Monde n’ont désormais plus rien à prouver.
Pour en savoir plus.

Testé et approuvé le Laurea qui était sur ma liste interminable des restaurants à essayer. Mais oui, vous savez, le restaurant d’Hakim Chajar le grand gagnant de la finale des chefs (mode groupie: ON). Le Laurea propose des plats d’excellente qualité dans un décor vraiment très chouette. Mention spéciale à la verrière de l’étage qui s’ouvre lorsqu’il fait beau pour avoir la tête dans les étoiles lorsqu’on déguste son plat. Beaucoup de produits issus de producteurs locaux et un menu qui suit les saisons (on aime ça!). La carte des vins est vraiment impressionnante même si selon moi, les prix sont un poil dispendieux. Le service est pro, efficace sans être envahissant. Une bien belle adresse.

laurea-carrousel-a

Soutenu l’engagement du chef Normand Laprise qui mène depuis quelques années déjà un combat pour la survie des océans et de certaines espèces de poissons. Cette fois-ci c’est à travers la campagne Sauvons les océans qu’il s’est engagé en proposant cette semaine dans son restaurant des petits poissons issus de la pêche durable mais qui sont parfois jugés moins nobles. Harengs, sardines et anchois remplaceront homards, dorés et saumons dans les assiettes!
Pour en savoir plus.
97410173-22ba-4343-9815-faad67cec4e0_JDX-NO-RATIO_WEB

Découvert la mise en place du label AgroBoréal pour les « produits nordiques ». Seront certifiés « produits nordiques » tous les produits ou animaux québécois cultivés, cueillis, élevés et transformés au nord du 48e parallèle, sur la rive nord du Saint-Laurent. Par exemple, les bleuets, les canneberges, l’avoine, les baies de sureau, certains champignons ou quelques légumes pourront être certifiés à condition qu’ils remplissent les critères établis. Un label qui vient à point pour couronner l’essor de la cuisine boréale très à la mode en ce moment.
Pour en savoir plus.
seau_officiel

Lu un article intéressant sur l’agrotourisme au Québec. En effet ce dernier semble prendre enfin de l’ampleur et c’est une excellente nouvelle! Moi qui ait eu l’agréable surprise de découvrir la richesse et la diversité du terroir québécois en venant vivre ici, j’ai toujours déploré que cet attrait touristique soit si peu mis en avant.
Pour lire l’article au complet.

Crédit photo: restaurant Laurea et le journal de Montreal-Reuters.

Concours Mélia-Miels d’Anicet

produit miel d'anicetjpg

Aujourd’hui je m’improvise blogueuse beauté, hé oui Messieurs-Dames tout arrive!
Suite à mon dernier article dédié à la ferme Miels d’Anicet, je vous avais annoncé la tenu d’un concours autour des produits Miels d’Anicet. En fait, à travers ce concours, c’est la gamme Mélia, la ligne de produits corporels de la ferme qui est mise à l’honneur.
Avant de vous en dire plus sur le concours, quelques mots sur les produits puisque j’ai eu la chance de pouvoir tester une bonne partie de la gamme Mélia* et je dois dire que je suis vraiment emballée par les produits!
Étant une consommatrice de produits de beauté bio et naturels à la peau très sensible (voire vraiment capricieuse), j’ai d’abord été séduite par la compo ultra clean de l’ensemble de la gamme. En effet, tous les produits sont certifiés biologiques et sont mêmes comestibles (voyez, on est pas si loin de la gastronomie finalement!) L’ensemble de la gamme est fabriquée artisanalement à partir d’ingrédients peu transformés, crus si possible et aux noms compréhensibles (pour paraphraser Anne-Virginie Schmidt qui a participé activement à l’élaboration des produits): huile de coco crue, beurre de cacao, beurre de karité, huile d’argan, huile d’avocat, etc.
L’odeur des produits est à tomber, cela sent (évidemment) le miel avec quelques notes végétales de fleurs. L’odeur est présente sans être entêtante et reste sur le corps quelques heures après application (pour les beurres corporels).

Niveau hydratation, c’est du costaud, la texture est extrêmement riche, c’est du beurre pour de vrai! Moi qui ait tendance à avoir la peau sèche je dois avouer que les beurres sont même un poil trop riches pour la saison chaude et par conséquent ils mettent un peu de temps à pénétrer dans la peau.
En revanche, le beurre est très efficace pour les zones plus sèches du corps comme les coudes ou les pieds et nul doute qu’en hiver, lorsque la peau sera soumise à rude épreuve, il sera absolument parfait pour protéger et hydrater la peau en profondeur.
Quant aux savons, ils s’émulsionnent très bien et lavent tout un douceur, ils laissent la peau bien hydratée et sans tiraillement après la douche. Je ne me répéterai pas sur l’odeur mais encore une fois, j’adore! En plus, les savons sont adaptés pour toute la famille, les tout petits comme les plus grands!
La jolie touche colorés des savons? Juste des colorants végétaux inoffensifs! Et puis les emballages des produits on en parle? Ils sont tellement beaux!

miel d'anicet

Bon et sinon au concours, qu’est-ce qu’on gagne alors? Un joli coffret offert par Miels d’Anicet comprenant: un savon à l’huile d’Argan et au Néroli, un beurre corporel sucré au Miel et un onguent guérisseur à la propolis idéal pour guérir et cicatriser tous les petits bobos du quotidien (par exemple, apaiser les petites cicatrices dûes aux piqures de moustique)
Comme je suis une fan inconditionnelle de leur miel, j’ajoute également un pot de miel Fleurs d’été qui est mon préféré entre tous. Il a un goût très subtil et floral, je l’adore le matin étalé sur des tartines de pain grillé aux noix de Grenoble ou pour sucrer légèrement un bol de fruits.

**** Le concours est maintenant terminé ****

Pour participer**, c’est très simple il suffit de « liker » la page facebook de La Carafe et de commenter l’article dans la page facebook en partageant une courte recette sucrée ou salée à base de miel. Ben oui, il fallait bien un petit lien avec la bouffe tout de même! Comme, on est pas tous et toutes des Ricardo en chef, pas besoin de détailler la recette au complet (si vous voulez vous pouvez hein! Je ne dis jamais non à de nouvelles recettes à essayer) et surtout pas besoin que celle-ci soit compliquée!
Un tirage au sort sera ensuite effectué parmi toutes les participations. N’hésitez pas à partager le concours!

Melia1214-0123-2-1024x683

Pour en savoir plus sur la gamme de produits Mélia.
Crédit photo: Miels d’Anicet

* Les produits m’ont été offerts gracieusement par la marque toutefois les opinions exprimées demeurent les miennes.

**Aucun achat requis. Concours ouvert aux résidents du Québec âgés de 18 ans et plus. Valeur du prix environ 50 dollars CAD + taxes. Date limite de participation : 11 juillet 2015 à 23h59. 

Les entrepreneurs d’ici #1 Miel d’Anicet

Présentation_Virginie_Anicet

Aujourd’hui sur le blog, on inaugure une nouvelle rubrique: Les entrepreneurs d’ici. Le but? Promouvoir des entrepreneurs locaux qui fabriquent des produits de qualité et qui oeuvrent à mettre de l’avant le meilleur du terroir québécois ou d’ailleurs.
Comme je l’ai déjà souvent dit, la consommation locale est quelque chose que j’essaye de pratiquer le plus possible, j’y crois beaucoup car je suis persuadée que cela va souvent de pair avec des produits de grande qualité (en dehors bien sûr, du coût souvent plus réduit des produits et de leur impact environnemental moindre).
Et puis surtout, je crois que dans la mesure du possible, c’est de notre « devoir » de soutenir notre économie locale.
Dans cette optique, j’ai donc choisi d’utiliser mon blog pour faire connaître des entrepreneurs locaux en lesquels je crois et dont j’apprécie les produits.
Les premiers à inaugurer cette rubrique sont Anne-Virginie Schmidt et Anicet Desrochers, les propriétaires de la ferme apicole écoresponsable Miels d’Anicet. Pour nous parler de leur passion et de leurs activités qui mieux qu’Anne-virginie, la copropriétaire de la ferme, qui a très gentiment accepté de répondre à mes questions. Avant de lui laisser la parole, je voulais juste vous dire de rester connectés, un chouette concours sera organisé sur le blog cette semaine autour des produits Miels d’Anicet.

logo miel d'anicet

Miels d’Anicet est une entreprise familiale d’apiculteurs, quelques mots pour en décrire la philosophie et les valeurs? 

Pour nous, l’apiculture est un travail de collaboration mutuelle entre un homme et un insecte qui s’établit dans un grand respect. Produire localement, participer à la sauvegarde des abeilles, mais aussi de notre région, offrir du travail de qualité est pour nous synonyme de collectivité. Notre philosophie se traduit aussi par le partage avec la communauté apicole et la protection du bien-être de l’apiculture.

Ruches_Miels_Anicet

Slider_6

Vos produits sont certifiés biologiques, vous pratiquez une apiculture écoresponsable et vous êtes très engagés dans la sauvegarde des abeilles, d’où vient cet engagement écologique? 

Nos valeurs familiales, notre passion pour l’apiculture, l’amour de la nature et des bons produits dictent nos gestes, nos choix entrepreneuriaux.  L’apiculture fait partie intégrante de notre vie et cette passion nourrit notre désir de faire découvrir la nature brute du miel et d’éduquer sur le rôle essentiel de l’abeille. Cet engagement est intrinsèque, instinctif, et d’autant plus renforcé puisque les abeilles sont menacées.

ruches

Quelle est la particularité du miel fabriqué au Québec? Pourquoi acheter du miel fabriqué localement plutôt que du miel importé? 

Parce que c’est vraiment meilleur au goût, parce que ça permet d’accéder à du miel pur (et non mélangé avec du sucre ou ayant des résidus de pesticides) et parce que l’on encourage les apiculteurs de chez nous. Le miel est l’un des produits qui donnent la plus belle empreinte de notre environnement, car l’abeille butine un rayon de 3 km autour de la ruche, prélevant ainsi l’eau, le nectar et le pollen disponibles. Alors, pourquoi consommer les gouts d’ailleurs quand on peut consommer les goûts de chez nous!

 Transformation_apiculteur-biologique_Miels_Anicet1

 

Si vous deviez proposer une mesure pour améliorer la production ou la promotion du miel fabriqué au Québec, quelle serait-elle? 

Renforcer les normes d’étiquetage afin d’obliger les producteurs et les emballeurs de miel à inscrire les provenances du miel et ce peu importe le pourcentage de mélange.
miel ok

 

Vous avez récemment sorti une gamme de produits cosmétiques pour le corps à base de miel, qu’est-ce qui vous a poussé à diversifier de la sorte? 

Notre gamme de produits de soins corporels nous permet de valoriser le miel, mais aussi les sous-produits de la ruche tels que la cire d’abeille et la propolis. Elle nous permet aussi de diversifier nos revenus et de ne pas trop souffrir des années où la récolte de miel n’est pas bonne. Enfin, l’apithérapie, c’est-à-dire se soigner à partir des produits de la ruche, est pratiquée sur l’ensemble de la planète, mais très peu ici en Amérique du Nord. À travers nos voyages apicoles, j’ai découvert de magnifiques produits, j’ai acquis de belles compétences sur la transformation des produits de ruche et j’avais envie de les partager avec ma clientèle. Le miel, la cire et la propolis ont des propriétés naturelles qui permettent de soigner les colonies d’abeilles et, par le fait même, plusieurs bienfaits pour notre peau.

mielokok

 

À part le miel, d’autres produits québécois dont vous êtes fiers? 

Les produits de Société Orignal, les saucissons du Fou du Cochon, la crabe de notre ami Ghislain aux iles, plusieurs fromages du Québec (fromagerie La Station, Presbytère, Sainte-Sophie, Ile aux Grues, etc), la micro-brasserie Trou du Diable, la Laiterie des Trois Vallées, les céréales biologiques locales du regroupement de producteurs Biograin. Et plusieurs autres, car nous commençons à être choyés au Québec par la qualité des produits.

De nouveaux projets à venir? 

Nous préparons l’ouverture d’un tout nouveau concept de visite à la ferme qui sera disponible dès le 1er juillet. Notre nouveau centre «virtuel et sensoriel de l’abeille» permettra d’avoir une expérience apicole authentique. En utilisant nos connaissances apicoles, technologiques et créatrices, nous désirons propulser les visiteurs dans une ruche virtuelle géante afin d’expliquer la morphologie de l’abeille, l’univers fascinant de la ruche, les tâches de l’apiculteur, etcÀ travers cette expérience, les visiteurs pourront également voir les artisans à l’œuvre dans l’extraction et la transformation du miel, pour finalement déguster les miels et hydromels issus de ce territoire mellifère des Hautes-Laurentides. Ils découvriront ainsi les qualités organoleptiques du miel, de même que les éléments essentiels pour préserver la qualité gustative et nutritive de celui-ci. Enfin, ils comprendront l’importance du domaine apicole dans notre alimentation quotidienne et pourront vivre une expérience authentique en compagnie d’un artisan. Sur notre terrasse, les visiteurs peuvent également faire un pique-nique face à notre belle montagne du Diable tout en goûtant les spécialités maison au miel offert à notre café gourmand. miels-d-anicet-3

Longue vie à la ferme Miels d’Anicet!

Toutes ces jolies photos sont tirés du site Miels d’Anicet ou de la page Facebook.